Qu’est-ce que la rénovation énergétique ?

Qu’est-ce que la rénovation énergétique ?

La rénovation énergétique, tout le monde en parle, on pourrait presque dire que c’est à la mode ! Améliorer la performance thermique de votre logement permet de réduire efficacement votre facture de chauffage. Dans un logement rénové, on se sent bien : on profite d’une température régulée, quelle que soit la saison, et on voit sa consommation énergétique diminuer. Un bien immobilier rénové, c’est un bien qui gagne de la valeur. Aujourd’hui, la rénovation énergétique est devenue un enjeu de société incontournable. Mais savons-nous exactement de quoi il s’agit ?

Qu’est-ce que la rénovation énergétique ?

La rénovation énergétique c’est tout simplement l’ensemble des travaux qui permettent de diminuer la consommation énergétique d’un bâtiment.

La rénovation énergétique encadre tous les types de travaux qui vous permettent d’améliorer la performance énergétique de votre habitation, mais également de faire des économies sur votre facture d’électricité.

Plusieurs types de travaux sont considérés comme des travaux de rénovation énergétique. Tout d’abord, isoler sa maison ou son appartement permet de rendre le logement frais l’été et économe l’hiver. En ce qui concerne les déperditions l’hiver, il faut également penser au remplacement des portes et des fenêtres. Et pour finir, les rénovations énergétiques peuvent porter également sur le système de chauffage mais aussi sur la pose de panneaux solaires. Enfin, la mise en place d’un système de ventilation performant est clé pour maintenir un intérieur sain et qui respire malgré une isolation importante.

Les travaux de rénovation thermique sont donc un geste écologique et économique.

Mais quels travaux entrent dans la rénovation énergétique ?

Généralement, 3 différents types de travaux sont concernés par la rénovation énergétique :

 

L’isolation :

Celle des combles ou de la toiture est à faire en priorité ! La toiture représente 25 à 30% des déperditions de chaleur d’un logement. Les travaux d’isolation de la toiture ou des combles (combles perdues ou combles aménagées) vous permettra ainsi de réaliser d’importantes économies d’énergie. 

Vient ensuite l’isolation des murs, qui représente jusqu’à 25% de pertes de chaleur. L’isolation des murs peut se faire par l’extérieur (ITE) ou par l’intérieur (ITI).

L’isolation des murs par l’intérieur :

Cela consiste à fixer du matériau isolant directement sur les murs intérieurs de votre maison pour réduire significativement les déperditions thermiques. Isoler les murs par l’intérieur est une solution économique. Son coût est deux fois moins cher qu’une isolation par l’extérieur. L’isolation des murs par l’intérieur est une option qui permet de préserver l’aspect extérieur d’une façade. Lorsqu’on vit en copropriété et qu’on souhaite aller vite, c’est le meilleur moyen d’isoler son logement. L’inconvénient est cependant la perte d’espace à l’intérieur du fait du doublage des murs.

L’isolation des murs par l’extérieur :

Cette technique présente l’avantage incontestable de ne pas modifier la surface habitable et offre de bonnes performances avec une réduction d’environ 25% de la consommation d’énergie. Plus coûteuse, l’isolation des murs par l’extérieur est considérée comme plus efficace car elle permet de renforcer l’étanchéité à la pluie ou la protection contre les chocs thermique.

Viennent ensuite les ouvertures : fenêtres, portes et parois vitrées, qui représentent 10 à 15% des déperditions thermiques. Remplacer du simple vitrage par du double ou triple vitrage, vérifier les joints vous permettra de limiter les infiltrations d’air et l’inconfort des courants d’air. 

L’isolation du sol représente 7 à 10% des gaspillages énergétiques d’une maison. En général, il s’agit d’installer des panneaux isolants sur le plafond de votre cave ou de votre garage. En ce qui concerne les appartements, une isolation peut être également posée sous votre parquet ou carrelage. De plus, ces travaux permettent de gagner en confort phonique.

 Le chauffage : 

Celui-ci représente en moyenne 60% des dépenses énergétiques des ménages. En optant pour un chauffage plus performant et respectueux de l’environnement, vous contribuez à limiter votre empreinte carbone et améliorez votre confort. 

Les systèmes de chauffages préconisés et faisant l’objet d’aides de la part de l’Etat sont des systèmes performants énergétiquement et respectueux de l’environnement. Selon votre situation, vous pouvez choisir :

 

        • Chaudière à condensation si on est sur un système de chauffage au gaz
        • Pompe à chaleur
        • Chauffage au bois 
        • Chauffage solaire
        • Chauffage électrique
La ventilation

Sans un système de ventilation performant, la qualité de l’air de votre bien est détériorée, vous vous exposez à des moisissures et voire, dans certaines régions, à des gaz dangereux comme l’argon. 

Pour laisser votre logement respirer, mettez un place un système de ventilation performant comme une VMC simple ou double flux. Pensez à l’aération naturelle en ouvrant régulièrement les fenêtres, mais aussi en posant des grilles d’aération sur vos fenêtres fraîchement remplacées !

Faire des travaux de rénovation énergétique revient donc à réduire considérablement vos factures d’énergie, à améliorer votre confort, à faire un geste pour la planète, mais aussi à valoriser votre bien sur le long terme. En plus vous pouvez bénéficier des aides de l’Etat pour ces travaux ! 

Comment poser des panneaux solaires ?

Comment poser des panneaux solaires ?

Comment poser des panneaux solaires ?

Présentant de nombreux avantages, que cela soit au niveau écologique ou au niveau financier, les panneaux solaires séduisent chaque année de nouveaux foyers. Vous souhaitez vous en doter, mais ne savez pas comment les poser ? Nous revenons dans cet article sur les différentes manières de poser des panneaux solaires sur votre logement.

Comment poser ses panneaux solaires soi-même ?

Il est possible de pouvoir poser ses panneaux solaires sans faire appel à un professionnel, bien que cela empêche d’avoir droit à certaines aides de l’État. Il faut toutefois avoir pour cela un vaste panel de compétences, notamment en électricité. C’est du bricolage de haut niveau !

Il faut tout d’abord prendre en compte les spécificités de votre logement. En effet, pour que des panneaux solaires puissent fonctionner de manière optimale, il faut que votre toit soit exposé plein Sud. Une exposition plein Est ou plein Ouest apportera une perte de près de 20% de la production électrique, réduisant donc fortement la profitabilité de votre installation solaire.

De plus, l’angle de votre toit influe également sur la rentabilité des panneaux solaires, il est conseillé d’avoir une pente de toit comprise entre 30 et 35 degrés afin d’exploiter tout le potentiel de puissance des panneaux. Si vous remplissez ces critères, il est alors temps de regarder les différents kits solaires proposés sur le marché. Ils doivent au minimum contenir un système d’étanchéité, des rails, un onduleur pour brancher l’installation au réseau électrique, ainsi que des panneaux solaires, bien entendu.

Afin de poser vos panneaux solaires vous-même, il faut alors commencer par détuiler la surface prévue pour l’installation. Faites alors bien attention à vous équiper d’un système anti-chute, que cela soit un filet ou un harnais. Il faut également bien faire attention aux tuiles ou aux ardoises, il vous est vivement recommandé de les garder intactes et bien rangées afin de pouvoir les remettre en place si besoin.

Il vous faut alors mettre les abergements et le système d’étanchéité en place, ce sont eux qui permettent à votre toit de ne pas fuir alors qu’une bonne partie de ses tuiles ont été retirées. Le système d’étanchéité est souvent soit un film plastique, soit un film HPV. L’étape suivante est la mise en place des rails de fixations sur ce nouvel espace, ce sont eux qui accueilleront les panneaux solaires que vous devrez installer par la suite.

Enfin, votre installation solaire devra être raccordée à un onduleur pour la brancher au réseau électrique. C’est l’onduleur qui transforme le courant continu issu des panneaux en un courant alternatif de 220 volts, qui est celui que l’on retrouve dans nos prises électriques. Vous pouvez alors choisir de soit consommer les kWh d’électricité produite, soit de les revendre à EDF via l’Obligation d’Achat solaire. Vous l’aurez compris, installer ses panneaux solaires soi-même demande un vaste panel de talents !

 

Poser des panneaux solaires : quels avantages à passer par un professionnel ?

De très nombreuses entreprises proposent un package kit solaire plus installation de celui-ci. Le premier avantage est bien entendu de pouvoir bénéficier de panneaux solaires si l’on a pas les connaissances nécessaires pour réussir à monter une installation seul.

Cependant, c’est loin d’être le seul point positif. En effet, si vous faites appel à un professionnel certifié RGE, pour Reconnu Garant de l’Environnement, vous avez alors le droit de demander de nombreuses aides de l’État et des collectivités locales. C’est ce même type de professionnel reconnu qu’il faut appeler afin de vérifier la bonne isolation des combles à moindre coût par exemple.

De plus, le label RGE n’est donné qu’aux installateurs qui respectent des engagements de qualité, cela permet donc de s’assurer d’une bonne pose de panneaux solaires. Une fois l’installation solaire terminée, vous pourrez alors demander une prime à l’autoconsommation. Cette prime fonctionne si vous vendez le surplus de votre électricité, celle que vous ne consommez pas donc. Elle est directement indexée sur le kWc, la puissance maximale de votre installation.

La prime à l’autoconsommation change chaque trimestre, mais pour vous faire une idée, lors du dernier trimestre de 2021, elle vous permettait de recevoir plus de 2500€ en 5 versements sur 5 ans. Vous pouvez également bénéficier de très nombreuses aides locales pour la pose de panneaux solaires, qui sont délivrées soit par les régions, soit par les collectivités. Passer par un professionnel certifié RGE peut donc vous permettre de faire fortement baisser la facture finale de la pose de vos panneaux solaires, en plus de réduire votre empreinte sur l’environnement.

 

Une isolation thermique écologique : quels matériaux choisir ?

Une isolation thermique écologique : quels matériaux choisir ?

Une bonne isolation est primordiale pour limiter sa consommation d’énergie. Refaire son isolation permet de faire des économies d’énergie ainsi que d’améliorer le confort de son logement. Mais toutes les techniques ne sont pas compatibles avec une vision écologique de la rénovation. Quelles sont les matières écologiques les plus opportunes à utiliser pour faire ses travaux d’isolation ?

La paille de chanvre :

Longtemps mis de côté, l’utilisation du chanvre réapparaît aujourd’hui grâce à sa culture respectueuse de l’environnement. En effet, sa culture ne demande aucun pesticide, n’abîme pas la terre sur laquelle la plante grandit car elle aère le sol et n’a besoin que de très peu d’eau, pour son exploitation.

Utilisée dans différentes industries comme le textile, cette plante est aussi très utilisée dans l’isolation. Le chanvre permet une isolation tant thermique, qu’acoustique de votre habitation. De plus, sa fibre perméable permet de réguler les flux de vapeur résultant de la différence de température intérieure et extérieure et assure une meilleure isolation. Cette isolation végétale, naturelle et écologique assure un atmosphère stable et saine.

La fabrication de cet isolant thermique est composé de matière brute naturelle, inerte et sans danger pour l’environnement. La paille de chanvre sera de ce fait imputrescible et résistera très bien aux différents nuisibles.

Paillis de Chanvre 200LT

La laine de coton :

La laine de coton est essentiellement composée de coton industriel recyclé et sa qualité dépend de la qualité et de la nature variable des matières premières qui la composent. La laine de coton permet une isolation thermique et phonique des bâtiments. Elle est composée à 80% de fibres de coton liées par des fibres thermofusibles de polyester à hauteur de 20%. Cette matière est commercialisée sous forme de panneaux, rouleaux et vrac. Elle possède des propriétés d’isolation thermique et d’isolation acoustique.

La conductivité thermique des laines de coton varie de 0.039 W/mK à 0.042 W/mK voire davantage car le produit étant hygroscopique, sa conductivité thermique varie en fonction de l’humidité. Dans ce cas, le lambda utile est majoré de 0,005 W/mK. Ce produit isolant étant issu de matières premières de qualité et de nature variables, la conductivité thermique ne peut pas être garantie (variation de plus à moins 10%) sauf dans le cas de produits certifiés ou sous Avis Technique des normes européennes des autres familles de produits isolants.

Pourquoi choisir l’isolation à la laine de coton ?

Le liège isolant :

Le liège est un matériau naturel historiquement destiné à la décoration des murs et des sols et à l’isolation acoustique. Mais aujourd’hui il est aussi utilisé pour une isolation thermique et phonique.
La récolte de l’écorce de liège ne pouvant être faite que tous les 9 ans (temps nécessaire à la reconstitution de l’écorce), il est nécessaire aujourd’hui d’avoir recours à l’importation pour se fournir en matière première et s’offrir une isolation naturelle.

Le liège décoratif étant utilisé en épaisseurs relativement faibles (tissu mural ou plaque de liège de 2,5 à 15mm), il ne peut constituer un isolant thermique suffisant pour répondre aux exigences thermiques des murs. Il faut alors se tourner vers le liège manufacturé aggloméré ou expansé pour pouvoir obtenir une isolation thermique suffisante.  

Le liège expansé en panneaux est utilisé dans l’habitat pour l’isolation tant en murs qu’en toiture. Sa bonne résistance à la compression lui permet également d’être utilisé en applications nécessitant de fortes résistances mécaniques (dalle, toiture-terrasse). Il est naturellement imputrescible et possède une bonne stabilité dans le temps.

Isolant au liège : utilisation et conseils | Ecofoyer.fr : le guide pour  réussir votre éco construction
Rénovation énergétique : quels travaux pour votre logement ?

Rénovation énergétique : quels travaux pour votre logement ?

Réduire vos factures ou encore préserver la planète, les raisons d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique sont nombreuses. AlloMarcel dégrossit pour vous ces différents travaux.

Vous souhaitez améliorer la classe énergétique de votre logement en vue d’une vente ? Améliorer le confort de votre habitat ? Diminuer vos factures d’énergie ? Participer, à votre échelle, à la transition énergétique ? AlloMarcel vous conseille et vous accompagne durant ces travaux. Nous vous expliquons aujourd’hui l’intérêt de l’isolation thermique, des différentes sources d’énergie et des bouquets travaux.

L’isolation thermique

L’isolation thermique de votre logement est la principale préoccupation que vous devez avoir dans le cadre de la rénovation énergétique. En effet, avant de penser aux sources d’énergies à utiliser, il est important de connaître les performances isolantes de l’enveloppe du bâtiment : murs, toit, sol, ouvertures et ventilation.

  • Pour cela, vous pouvez faire appel à un professionnel qui réalisera un audit de performance énergétique afin de déceler les différents défauts d’isolation du logement.
  • Ensuite, différents travaux peuvent être réalisés tels que :
    • l’isolation de la toiture (par l’intérieur ou par l’extérieur) ;
    • l‘isolation des murs ;
    • l’isolation sols, caves et planchers bas.
  • Vous pouvez également changer vos ouvertures en optant pour des fenêtres à double voire à triple vitrage. L’ajout de volets ou de persiennes permet également de limiter l’entrée de chaleur en été. 
  • Une fois que votre logement est hermétique, le système d’aération est primordial afin de gérer les flux d’air et l’humidité.

Pour en arriver là, pas de panique !
Les aides financières sont très importantes et permettent de réaliser tous ces travaux à moindre coût. AlloMarcel peut vous accompagner  tout au long de votre projet, vous conseiller et vous mettre en relation avec les meilleurs artisans RGE ! 

Lorsque tous ces travaux sont réalisés, votre logement est déjà bien moins énergivore et le confort en été comme en hiver est alors au rendez-vous !

Les sources d’énergie

Quèsaco ?

Ça y est, votre logement est bien isolé. Vous pouvez donc attaquer la partie « sources d’énergie« . Elles sont plusieurs à pouvoir vous garantir une diminution des factures et une attitude eco-friendly !
Les voici :

  • Le système de chauffage central est la première solution. Vous pouvez opter pour la chaudière gaz à condensation, la pompe à chaleur ou la chaudière biomasse qui utilise des combustibles naturels ;
  • Vous avez également la possibilité d’installer des chauffages d’appoint. Nous pensons notamment à un poêle à bois ou à granulés ;
  • Il existe également des systèmes à cogénération, qui utilisent différentes sources d’énergie en fonction des ressources disponibles ;
  • Les solutions de régulation et de programmation permettent de maintenir, dans chaque pièce, la température optimale, ou pour réguler la consommation d’eau ou d’électricité par exemple ;
  • Vous pouvez vous pencher sur les solutions de chauffage pour l’eau sanitaire, comme le chauffe-eau thermodynamique, mêlant pompe à chaleur et ballon de stockage ou un chauffe-eau solaire ;
  • Enfin, le panneau photovoltaïque est une bonne option pour profiter d’une énergie gratuite. Sa durée de vie de 30 ans vous permettra peut-être de réaliser de grosses économies d’argent. 

Vous ne savez pas pour quelle solution opter ? C’est normal !

Les contraintes de votre logement vous permettront certainement de faire un premier tri. Puis, comme chaque logement est différent, la solution idéale est différente pour chacun de vous !

Vous voulez connaître la meilleure solution pour votre logement ? Contactez-nous :

Le bouquet travaux

Qu’est ce que c’est ? 

Il s’agit tout simplement de réaliser plusieurs travaux de rénovation énergétique en même temps. On l’appelle aussi rénovation globale. Par exemple, isoler vos combles et vos fenêtres, et combiner cela au changement de votre chaudière, en installant une chaudière à haute performance énergétique.

En couplant ces différents travaux, vous obtenez un bouquet travaux, qui permettra de réellement améliorer les performances énergétiques et le confort de votre logement !

Pourquoi est-ce le moment de réaliser vos travaux ?

L’État français vous encourage à vous lancer dans ce type de projet, et il a un argument de poids pour vous motiver ! En effet, pour des bouquets travaux permettant d’atteindre 55% de gain énergétique par rapport à la situation principale, l’aide MaPrimeRénov’ (principale aide financière de l’État) sera majorée, pouvant atteindre 20 000 euros, et votre reste à charge sera beaucoup moins important que si vous réalisez les travaux séparément. 

Comment atteindre ce taux de 55% de gain énergétique ? 

Pas de panique ! Un audit énergétique vous permettra de connaître exactement le gain énergétique potentiel et vous aidera à construire votre projet. En outre, l’audit énergétique vous sera partiellement remboursé puisqu’il vous permet de bénéficier de l’aide MaPrimeRénov’ !


Voila, vous savez tout ! Vous êtes maintenant armés pour prendre les bonnes décisions concernant les travaux de rénovation énergétique à engager chez vous.

Surtout, n’hésitez pas à nous contacter en cas de question ou de besoin 🙂

3 idées reçues sur la pompe à chaleur

3 idées reçues sur la pompe à chaleur

La pompe à chaleur souffre de beaucoup d’idées reçues : bruyante, chère, peu performante…Nous décryptons pour vous avec un de nos électriciens ces préjugés qui mènent la vie dure à ce système de chauffage pourtant très intéressant ! 

La pompe à chaleur pourrait-elle convenir à vos besoins en chauffage pour cet hiver ? Pour le savoir, nous vous invitons d’abord à consulter notre précédent article sur le sujet ! Aujourd’hui, notre partenaire lyonnais Jérôme décrypte trois idées reçues sur la pompe à chaleur (PAC) afin que ce sujet n’ait plus de secrets pour vous ! 

1. La PAC est chère

Premièrement, le prix de votre pompe à chaleur dépendra de sa puissance, ses fonctionnalités ou sa technologie (PAC air-eau, PAC air-air). Et même si il est certain que la pompe à chaleur représente un investissement, rappelons que ce système de chauffage écologique repose sur une source d’énergie gratuite et inépuisable : l’air. Une fois votre investissement amorti,  vous diminuez donc vos factures énergétiques et, qui plus est, votre impact environnemental ! En outre, l’installation d’une pompe à chaleur peut représenter une réelle plus-value pour un logement à la vente. Lorsque votre PAC est installée par un artisan RGE QualiPac, comme Jérôme, vous disposez de nombreuses aides pour financer vos travaux. 

2. La PAC est encombrante et bruyante

Evidemment, l’installation d’une pompe à chaleur nécessite un peu de place à l’intérieure de votre logement et un espace extérieur pour pouvoir y installer l’unité extérieure (qui va capter les calories naturellement présentes dans l’air). Concernant le bruit, les modèles de pompe à chaleur ont beaucoup évolué depuis quelques années et sont de plus en plus performants. Ils font l’objet d’une recherche poussée et offrent confort, performance et économies. En outre, selon les systèmes, une pompe à chaleur peut vous fournir en chauffage, mais aussi en eau chaude sanitaire et en climatisation pour l’été. Pratique !

3. Installation compliquée

Les artisans AlloMarcel sont qualifiés pour ce type de travaux ! Par exemple, l’équipe de Jérôme est composée de professionnels reconnus par l’agence de la transition écologique (ADEME) et l’Etat, grâce à la marque RGE QualiPac, regroupant les professionnels qualifiés pour l’installation de pompe à chaleur. Ils étudient avec précision votre projet afin de vous proposer la solution la plus adaptée à vos besoins. L’installation d’une pompe à chaleur prend en moyenne deux à trois jours (selon l’installation souhaitée) et peut être sollicitée pour du neuf, comme pour de la rénovation (remplacement d’une veille chaudière au gaz, fioul …). Une pompe à chaleur peut donc être raccordée à un réseau de chauffage existant et nécessite peu d’entretien, une visite de contrôle annuelle suffit. Une fois installée, il vous suffit de régler la température souhaitée sur le thermostat. 

Si vous souhaitez changer de chauffage cet hiver, faites appel aux artisans AlloMarcel ! Ils sauront répondre à vos interrogations et réaliser vos projets. Qui sait, si vous êtes à Lyon, peut-être que vous serez conseillé par l’équipe de Jérôme

http://www.jlpelectricite.com/

3 bonnes raisons de passer à la pompe à Chaleur

3 bonnes raisons de passer à la pompe à Chaleur

Vous souhaitez faire des économies tout en faisant un geste pour la planète ? Aujourd’hui, un de nos partenaires lyonnais nous parle de la pompe à chaleur. Zoom sur trois bonnes raisons de passer à ce système de chauffage. 

Les températures se refroidissent, l’automne s’installe doucement. Il est temps d’investir pour l’avenir et de réfléchir à sa consommation d’énergie pour les mois à venir ! Soleil, air, eau, les sources d’énergies renouvelables sont diverses et variées. Peu polluantes, elles permettent de réduire à la fois sa facture énergétique mais aussi son empreinte environnementale. Notre électricien lyonnais, Jérôme, de l’entreprise JLP Electricité, nous présente aujourd’hui les atouts de la pompe à chaleur ! 

1. Faire des économies 

L’air extérieur contient naturellement des calories (particules de chaleur présentes dans l’air). Cette énergie est gratuite et naturelle alors pourquoi ne pas l’utiliser ? C’est ce que fait une pompe à chaleur (PAC). Si l’appareil représente un investissement à l’achat, il permet un réel gain dans le temps. En effet, l’installation d’une PAC peut permettre jusqu’à 60% d’économies sur la facture annuelle de chauffage. Cette économie est d’autant plus intéressante que le prix de l’électricité, lui, augmente chaque année. 

2. Faire un geste pour la planète 

Avec une pompe à chaleur, fini le gaz ou le fioul qui sont des énergies fossiles polluantes et non renouvelables ! La pompe à chaleur est peu polluante puisqu’elle capte les calories naturellement présentes dans l’air et les diffuse ensuite dans l’habitation. L’installation d’une pompe à chaleur permet donc de réduire réellement votre impact environnemental et d’adopter une démarche éco-responsable, puisque qu’elle rejette environ 3 fois moins de CO2 qu’une chaudière au fioul par exemple. 

3. Avoir un système de chauffage fiable et durable 

Contrairement aux chauffages électriques vétustes, grille-pain par exemple, une pompe à chaleur produit une chaleur douce et continue et permet de chauffer tout votre logement très rapidement. Une pompe à chaleur fonctionne de manière autonome et peut produire aussi bien le chauffage que l’eau chaude sanitaire. En moyenne, pour 1 kilowatt utilisé pour faire fonctionner une pompe à chaleur, celle-ci va en donner entre 3 et 5 pour chauffer une habitation. En outre, l’installation d’une pompe à chaleur dans votre maison lui apporte une réelle plus-value sur le marché de l’immobilier. 

Enfin, faire appel à JLP Électricité c’est faire appel à des professionnels qualifiés RGE Quali PAC (certification essentielle pour l’installation d’une pompe à chaleur) qui vous accompagnent dans vos recherches d’aides financières, de construction et de mise en œuvre de votre projet !

Alors, convaincu par la pompe à chaleur ? Un système qui vous permettra cet hiver de chauffer votre logement sans faire flamber votre facture énergétique ! Si vous souhaitez installer ce système de chauffage, vous devez faire appel à un professionnel qualifié RGE Quali Pac. Contactez-nous afin qu’un de nos fabuleux partenaires s’occupe de votre intervention. Si vous êtes lyonnais, vous aurez peut-être la chance de traiter avec Jérôme, qui saura vous conseiller au mieux dans tous vos travaux de rénovation énergétique. 

http://www.jlpelectricite.com/